100 mots pour comprendre les Chinois

Du langage comme grille d’organisation du réel

Du lien entre les processus de lecture des langues et vision du monde

VIVRE   生

Nourrir le Vivre 養 生

Arts martiaux 武 術 wǔ shù

Tai Ji Quan 太 極 拳

DAO 道

Immortel taoïste 仙 xiān

Le « dessin du Tao » taì jí tú 太 極 圖

Qu’elle exerce sur le monde occidental un pouvoir de fascination ou qu’elle suscite des craintes, la Chine est devenue incontournable. Pourtant, plus elle s’immisce dans notre vie quotidienne, plus elle semble lointaine et mystérieuse.
Pour nous ouvrir les portes de l’univers et du mode de penser chinois, Cyrille Javary s’est livré à une sorte d’inventaire à la Prévert en racontant les mille et une histoires que contiennent les idéogrammes. Conçus il y a trente-cinq siècles, restés inchangés dans leurs principes, ces signes, qui sont des dessins d’idées, véhiculent des valeurs tout en suivant une logique singulière. Comment font donc les Chinois pour écrire les produits de la modernité tels que Coca-Cola, e-mail ou laser ? Et quels caractères utilisent-ils pour désigner les idées nées en Occident comme « république », « jeux olympiques » ou « liberté » ?
C’est à ce jeu réjouissant et instructif que nous invite Cyrille Javary : découvrir les multiples facettes d’un pays par son idéographie, sans avoir besoin d’apprendre à parler, voire à écrire, la langue chinoise moderne.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux