à la longueur du chemin ...

Gemmes de sagesse chinoise, avec Jincheng Ni

À la longueur du chemin, on mesure la force du cheval

À la longueur des années, on jauge ses vrais amis

Les anciens Chinois aimaient les chevaux certainement autant que les anciens Grecs. Ils les ont peints et sculptés avec passion, et à l’époque des HAN (-200 +200), ils sont allés jusqu’au fin fond de l’Asie centrale pour y rechercher les légendaires « chevaux trésors en sueur de sang » capables de galoper des centaines de kilomètres sans s’arrêter.

Dans le Yi Jing, le Classique des changements, le cheval est autant loué pour sa force que pour son endurance.

La signification profonde de ce proverbe est que c’est à la longueur du chemin qu’apparaît la force des chevaux, et à la durée des années que se révèlent les vrais amis. 

Origine:

Pièce de théâtre qui relate l’histoire de trois héros de Liang Shan, dont l’auteur est inconnu, de la dynastie Yuan (1279 – 1368)

Lien vers la version Wechat

Suivez nous sur les réseaux sociaux